Calico

Calico est une ancienne ville minière créée en mars 1881 qui prospéra très rapidement grâce à ses nombreux gisements d’or, de borax et surtout d’argent dont on dénombrera jusqu’à 500 mines dans le secteur.

Située dans le désert de Mojave, la ville possédait un grand nombre d’hôtels, commerces, saloons, maison de passe, lieux de paris ainsi que quelques églises. Elle disposait de son propre journal, le « Calico Print ».

Mais dans les années 1890, le prix de l’argent s’effondra, rendant les opérations minières peu rentables. Les habitants commencèrent à quitter Calico, laissant sur place les bâtiments. Avec la fin de l’exploitation des mines de borax en 1907, la ville fut complètement abandonnée, et Calico devint une ville fantôme.

En 1951, Walter Knott, fondateur de Knott’s Berry Farm à Los Angeles, racheta la ville et entreprit de la restaurer à l’aide de photographies d’époque. En 1966, il fit don du site au comté de San Bernardino.

Aujourd’hui, l’endroit est devenu très touristique et un peu artificiel, à la limite du « parc d’attractions », et on lui préférera Bodie, plus typique mais moins accessible. Néanmoins la visite de Calico est intéressante. C’est une des rares villes fantômes de l’Ouest américain à avoir été reconstruite dans son état d’origine.