Monument Valley

Situé aux États-Unis, à 1600 mètres d’altitude sur le plateau du Colorado à la frontière entre l’Arizona et l’Utah, le site de Monument Valley fait partie d’une réserve indienne Navajos. Monument Valley présente des paysages uniques caractérisés par de remarquables formations géomorphologiques. Plus de 100 sites archéologiques et ruines Anasazi y ont été découverts. Les Anasazi ont habité la vallée jusqu’à 1300 avant Jésus-Christ et ont ensuite abandonné la région, laissant ainsi la vallée inhabitée jusqu’à l’arrivée des Navajo.

Territoire sacré, les Indiens Navajos nomment l’endroit « Tsé Bii’ Ndzisgaii », signifiant « la vallée des rocs ».

Les amérindiens qui occupent la région depuis plus de 3000 ans ont donné des noms aux rochers qui évoquent parfois des animaux, des personnages ou qui symbolisent leur histoire comme « le Grand Chef indien », « l’aigle impérial », « l’œil qui pleure » ou encore « les trois sœurs ». Près de 50 millions d’années d’érosion ont lentement façonné ce site qui à marqué la culture du peuple Najavo.

Il subsiste sur ce plateau érodé quelques buttes en grès massif dénommées inselbergs, les couleurs rouges viennent de l’oxyde de fer tandis que le bleu vert gris, de l’oxyde de manganèse. Les plus hautes buttes atteignent 300 mètres de hauteur et on y aperçoit très nettement les différentes strates. Les immenses silhouettes de grès ont servi de décor naturel à de nombreux films tels qu’ Il était une fois dans l’Ouest de Sergio Leone, La Chevauchée fantastique avec John Wayne ou encore La Charge héroïque de John Ford.

Nous avons visité le site en Jeep avec les indiens Navajos et mangé avec eux. Cela vaut vraiment le coup. Ce sont eux qui récoltent les droits d’entrée et il est préférable d’effectuer la visite avec un guide Navajo, ce qui permet l’accès à des zones interdites aux visiteurs non accompagnés.